Épaignes (27). Hervé Morin espère exister plus sérieusement en changeant de communicante

Publié le par Le Galichon

Hervé Morin vient de changer récemment de conseillère pour la communication.

Cette nouvelle dont l'importance n'échappera à personne révêle toute la difficulté d'une fonction qui consiste à emballer da façon présentable les faits et gestes d'un politicien sans envergure, récompensé par un poste ministériel pour son ralliement éclair à Sarkozy entre les deux tours de l'élection présidentielle, au prix d'une trahison politique (à l'égard de ses électeurs, plus grave que la défection de son parti d'origine et de son leader).

L'élu d'Épaignes (Eure) devra beaucoup demander à sa nouvelle communicante, Stéphanie Prunier, une ex-enseignante d'histoire des médias et de la communication à Tours et Paris-II, avant d'assurer la rédaction en chef du journal de l’UDF.

Sa nouvelle communicante devra amortir les effets calamiteux (sauf pour les médias dits dominants qui n'en disent mot) dûs au comportement de son patron.

Ses gaffes répétées et autres maladresses ont déjà valu au ministre centrosarkozien une solide réputation, non seulement chez les militaires qu'il est censé chapeauter, mais aussi à l'Élysée.

Il est vrai qu'il est loin d'être le seul ministre ou conseiller à être régulièrement qualifié d'« incapable » par celui qui les a recrutés.

Publié dans Actu politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article